VIDEOVARIETES - Cendres liquids

Thèse soutenue le 2 avril 2007

 

-Résumé de thèse

-Table des matières

-Résumé de thèse-

 

VIDEOVARIETES

Cendres liquides

 

Les cendres liquides s’élèvent du bas vers le haut tel le feu et descendent du haut vers le bas telle l’eau dans un mouvement cyclique. Comment rendre ces actes possibles dans mon espace de la « vide et eau » (vidéo) dans lequel tout se transforme pour devenir une forme autre ? Le vide et l’eau (vidéo) seraient, identiquement formes mais, respectivement, autres dans notre jeu de métamorphose « VIDEOVARIETES ».

Tout s’écoule et se succède en une transformation cyclique entre flux et reflux selon un désir, un acte naturel, notre seul et unique fil conducteur.

Cette recherche-création tente d’explorer les potentialités des formes variables en vidéo (vide et eau), je dessine alors les cendres liquides entre fluidité et viscosité, sur le principe « peindre l’eau dans l’eau » à la manière des anciens peintres d’Extrême-Orient, une méthode empruntée à la théorie du « qi » (氣, énergie).

Le corps du butô japonais et la calligraphie chinoise sont deux éléments importants que nous aborderons en rapport avec nos vide et eaux à travers divers types d’écran durant nos spectacles d’improvisation. A partir d’une rencontre avec des artistes de différents domaines et d’hybridations de techniques et de champs  (traditionnel et contemporain), j’émets l’hypothèse de la nécessité d’une règle dans ma création « VIDEOVARIETES ». Ce jeu vidéo (vide et eau) cyclique d’écriture et d’effacement, analogique ou numérique, empreint d’une dimension biographique, suscite des questionnements sur l’improvisation, la métamorphose à l’œuvre  dans l’art calligraphique chinois et le butô japonais. A partir du double sens : plastique et sémantique de ces écritures, sera envisagée la question de « voir » et « lire » ou celle d’être « vu » et « lu ». Ainsi, traiterons-nous du langage de programmation, de l’interactivité, de l’Internet, du jeu vidéo en simultanéité avec le développement des domaines des media interactifs. La question de la nécessité et du sens de ma pratique, notamment en rapport avec les arts du spectacle et les arts plastiques, sera aussi envisagée.

 

Notions clés

Corps, Devenir, Improvisation, Lenteur, Variation, Métamorphose, Vidéomorphe, Jeu, Vide-eau-calligraphie, Enfance, Analogique, Digital, Rén (仁), Tao (道), Qi (氣), Fluidité, Viscosité, Eau, Feu, Mouvement, Vide, Cycle, Ecrire, Désir, Signe, Rhizome, Interactivité, Programmation, Hétérophonie…

 

 

 

 

 

UNIVERSITE PARIS I – PANTHEON-SORBONNE

U.F.R. 04 ARTS PLASTIQUES

2007

 

 

 

 

 

 

VIDEOVARIÉTÉS

Cendres liquides

 

Présentée par :

 

Eun Young PARK

 

 

 

 

 

 

 

Thèse soutenue le 2 avril 2007

Devant le jury composé de :

 

 

     Mr       Edmond COUCHOT              Professeur émérite de l'Université Paris VIII

     Mme   Françoise PARFAIT                Professeur de l’Université d'Amiens

     Mme   Gisèle GRAMMARE               Professeur de l’Université Paris I

     Mr       Jean-Louis WEISSBERG        Professeur de l'Université Paris XIII

     Mr       Tschang-Yeul KIM                 Artiste

 

 

Directeur de thèse

Jacques COHEN, Professeur émérite de l’Université Paris I

 

 -  VOLUME 2 -

 

 

 

 

 

 

 

Table des matières

 

Avertissement………………………………………………………….........................…………………..p.3

 

Table des matières ………………………………………......................………………………………..p.4

 

Introduction………………………………………………………………………...........................……….p.6

Première partie : Corps et Calligraphie chinoise……………….....………………...........p.19

Chapitre 1 : Corps………………………………………….…………………………..........................p.20

1.1  Butô (s) ……………………………………...………………………....................................………p.20

       1.1.1 Ma rencontre avec le butô

       1.1.2 Hijikata Tatsumi et Ohno Kazuo

       1.1.3 Bref historique du butô en France et Corée

       1.1.4 Rencontre avec deux danseurs butô : Watanabe Maki et Zaitsu Goyhei

1.2   Trois approches : le rituel, la métamorphose, l’inexpressivité ………….….......p.28

       1.2.1 Rituel de purification 

       1.2.2 Métamorphose 

                  1.2.2.1 Devenir quelque chose : d’une forme à une autre

                  1.2.2.2 Mon expérience du butô

        1.2.3 Vêtir autrement 

                  1.2.3.1 Inexpressivité

                  1.2.3.2 Ecrans

                           1.2.3.2.1 Typologie d’écrans

                           1.2.3.2.2 Corps nu, en blanc ou en noir

                           1.2.3.2.3 Corps – écran

                                  1.2.3.2.3 -a. Miroir

                                  1.2.3.2.3 -b. Ombre : écran de Platon et fenêtre traditionnelle coréenne

                                  1.2.3.2.3 -c. Le paravent translucide

                            1.2.3.2.4 Corps en flamme

                            1.2.3.2.5 Corps en calligraphie

                            1.2.3.2.6 Ecran technologique

 

Chapitre 2 : Peindre l’eau dans l’eau……………………………....................……………...p.68

2.1  Lenteur ……………………………………………………………...................................…………p.69

        2.1.1 Dévoilement de l’espace-temps dissimulé

        2.1.2 Ralentissement ; de la fluidité à la viscosité

        2.1.3 Se promener dans un film : « La mer » « Réveil »   

2.2  Vide-eau-calligraphie…………………………………………...........................……………....p.85

        2.2.1 Le poème « 1000 caractères » (千字文 : mille idéogrammes chinois)

        2.2.2 Chunja rain (pluie de 1000 caractère)

        2.2.3 Style « bruine »

2.3   Improvisation …………………………………...............................………………………….....p.90

        2.3.1 Rencontres

        2.3.2 Immédiat

        2.3.3 Musique improvisée de « Lena Circus »

        2.3.4 Penser avec la main

        2.3.5 Situations imprévues

                 2.3.5.1 Maki et lune

                 2.3.5.2 Gyohei et l’échelle

                 2.3.5.3 Placement des musiciens

                 2.3.5.4 Buveur de lune : Ota Yuko et les pamplemousses

                 2.3.5.5 Divan du monde

 

 

Deuxième partie : L’art calligraphique chinois et vidéo-calligraphie………......p.107

Chapitre 3 : Calligraphie-Peinture (書畵) …………………………………...................…p.108

3.1 Le statut de l’art de la calligraphie chinoise en Extrême-Orient………….........p.109

       3.1.1 Différentes terminologies de l’art calligraphique (書畵)

       3.1.2 Des perceptions différentes en Occident et en Extrême-Orient

       3.1.3 Prégnance de la calligraphie chinoise en Extrême-Orient et spécificité de

                 la calligraphie coréenne

       3.1.4 Une calligraphie coréenne sous influence mais spécifique

       3.1.5 Rén (仁)

       3.1.6 Calligraphie traditionnelle chinoise et vidéo-calligraphie

3.2. Règle de la calligraphie-peinture (書畵) de Shitao (石濤)  …………............…….p.120

       3.2.1 書畫一致 (l’écriture et la peinture sont identiques)

        3.2.2  無法生有法 : l'absence de règles qui engendre la règle, du chaos au   

                                        monde où s’établit la règle.

3.3  « La culture du caractère chinois » chez Paik Nam June et Kim Tschang-Yeul ....…p.129

       3.3.1 Paik Nam June        

       3.3.2 Kim Tschang-Yeul

 

Chapitre 4 : Musique et Calligraphie chinoise (音畵)......………………................p.140

4.1  Vidéo-calligraphie.……………………………………………………….................................p.141

       4.1.1 Trait

       4.1.2 Sons complexes et Traits complexes  

                 4.1.2.1 Son complexe (Klangkomplex)

                 4.1.2.2 Traits complexes

       4.1.3 Timbre (Klangfarbe) 

       4.1.4 Notation

       4.1.5 Variation

                 4.1.5.1 Wang Xizhi (王羲之) ; variation du caractère « Zhi 之»

                 4.1.5.2 Arnold Schoenberg ; dodécaphonisme

                 4.1.5.3 Kim Tschang-Yeul ; Mille gouttes d'eau

       4.1.6  Méthodes de hasard 

4.2 Analyse des sept travaux vidéo-calligraphie…………………………….....................p.164

       4.2.1 « La lune est le livre le plus ancien », 4mn 30s, (mars 2002)

       4.2.2 « Flamme jaune » du spectacle « Couleur sans couleur », 2mn 30s,

                 (avril 2003)

       4.2.3 « Double jeu : lecture « 0 », 4mn 30s, (avril- mai 2004)

       4.2.4 « Chunja rain I », 13mn 48s, (avril- mai 2004)

       4.2.5 « Chunja rain II », 8mn 25s, (mars 2005)

       4.2.6 « Chunja rain III », 25mn, (janvier 2006)

       4.2.7 « Chunja rain IV », 8mn 45s, (mai 2006)

 

Chapitre 5 : Danse et Calligraphie chinoise (舞畵) ………………………..............…p.176

5.1  Mémoire motrice et improvisation ………………………………….........................…p.176

5.2  Mouvement de l’énergie (qi, 氣)…………………………………….............................…p.178

       5.2.1 La métaphore corporelle de Su Shi (蘇軾) 

       5.2.2 La théorie de Zang Fu (les organes et entrailles)

       5.2.3 La théorie du qi (氣學) de Choi Han-Ki et le corps-machine de René Descartes

       5.2.4 La circulation de l’énergie (Yin et Yang) dans la conception taoïste

       5.2.5 Le rapport entre le qi et la circulation du sang : le désir et l’eau

5.3 Equilibres et déséquilibres ………………………………………………............................p.188

 

 

Troisième  partie : Jeux d’écritures : tracer et effacer………….....……………………p.195

Chapitre 6 : Cycle………………………………………...............................……………………….p.196

6.1 Le temps cyclique …………..............................……………………………………………….p.197

       6.1.1 Dédoublement du temps

       6.1.2 Temps vertical : temps de la poésie chez Bachelard, temps créatif du jeu

       6.1.3 Temps du Montage

       6.1.4 Ma (間)

       6.1.5 Temps éphémère et éternel

6.2  Le temps de la vidé-eau…………………………..............................………………………p.207

       6.2.1 Vidé-eau en vidéo

       6.2.2 Montage de la vidé-eau-calligraphie

6.3  Le temps du spectacle « Cycle » et de l’exposition de « Flûite » …................p.214

       6.3.1 « Cycle »

       6.3.2 « Flûite »

 

Chapitre 7 : Mouvement……………………………………..........................…………………..p.219

7.1  Ecrire du désir…………………………………………………....……................................... p.219

7.2  Ecrire en vidéo ……………………………………………………................................……….p.221

       7.2.1 Signes en mouvement sans direction

       7.2.2 Vidéo : Espace moléculaire à densité irrégulière

       7.2.3 Mouvement de l’attente

7.3  Poésie visuelle………………………………………………………..................................……p.230

       7.3.1 Accordéon : « Double jeu : le jeu de bataille entre D et G »

       7.3.2 Raymond Queneau : Cent mille milliards de poèmes

       7.3.3 Musique de mots 

       7.3.4 Texte nomade

                 7.3.4.1 « TextRain », Camille Utterback, 1999.

                 7.3.4.2 « Rage Love Hope Despair », Charles Sandison, 2004.

                 7.3.4.3 « Four seasons », Andrea Müller, 2004.

                 7.3.4.4 « Letterscapes », Peter Cho, 2002.

                 7.3.4.5 « Takeluma », Peter Cho, 2005.

                 7.3.4.6 « Messa di Voce », Golan Levin, 2003.

 

Chapitre 8 : Poétique de l’image et de l’écriture……………………..................……p.252

8.1 Le lisible et le visible : dans l’espace textuel- figural…………..............…………...p.252

8.2 Lettres alphabétiques ………………………………………………...........................………p.257

       8.2.1 Lettres de l’alphabet français

       8.2.2 Alphabet coréen 

       8.2.3 Alphabet japonais

8.3 Analogique et Digital ………………………………………...........................………………. p.269

       8.3.1 Point, ligne et plan : et comment épouser la situation

       8.3.2 Deux types d’image numérique

       8.3.3 Image analogique et image digitale 

       8.3.4 Rond et carré dans la calligraphie chinoise

       8.3.5 Continuité et Discontinuité

 

Chapitre 9 : Deux modes d’écriture…………………………………................................p.291

9.1 Ecriture fragmentaire ……………………………............................…………………………p.292

       9.1.1 « Bloc » d'enfance

       9.1.2 « Théâtre de la chambre »

       9.1.3 « Enfance I, II, III »

9.2  Vidéomorphe……………………………………………………….......................................…p.303

       9.2.1 Morphing  

                 9.2.1.1 Pierrick Sorin, « Really nice »

                 9.2.1.2 Brigitte Pougeoise, « Dance & You »

                 9.2.1.3 Klaus Obermaier, Chris Haring, « D.A.V.E. (Digital Amplified Video Engine) »

                 9.2.1.4 José Montalvo et Dominique Hervieu, « On danfe »

                 9.2.1.5 Robert Arnold, « The Morphology of Desire »

       9.2.2 Alchimie

 

Quatrième partie : Visible et invisible (numérique, programmation)………p.324

Chapitre 10 : Art sur le réseau et Jeu en ligne……...............………………………….p.325

10.1 Art sur le réseau…………………………………………..............................………………...p.326

        10.1.1 Internet ; domaine de la tension de nœud en nœud

        10.1.2 www.eun-art.org

        10.1.3 Deux approches des artistes pour le Net 

        10.1.4 Problématiques soulevés par le Net.art

                   10.1.4.1 « Glance » (jeter un coup d’œil)

                   10.1.4.2 Participation et Interactivité

                   10.1.4.3 En ligne et hors ligne                    

10.2 Jeu en ligne ……………………………………...............................…………………………...p.353

        10.2.1 Avatar ; digital joueur ; double joueur

        10.2.2 Quelques pistes de réflexion sur le jeu vidéo

        10.2.3 Jeux vidéo et Interactive art

        10.2.4 « Game Art »

 

Chapitre 11 : Création et Programmation…………................………………………….p.365

11.1 Langage de programmation (programming language) ..…….......……………...p.366

        11.1.1 Programmer 

        11.1.2 Programmation (Computer programming)

11.2 Peindre avec l’ordinateur…………………………………………….............................…p.373

11.3 Résumé de recherches conceptuelles pour le projet interactif……..............p.381

        11.3.1 Notions de base pour la programmation

        11.3.2 Bref historique du langage de la programmation

        11.3.3 Bref comparatif entre le C, le C++ et Java.

        11.3.4 Comparaison des logiciels

        11.3.5 Animation interactive : Création avec Flash

        11.3.6 Artiste-ingénieur

 

Conclusion ………………………………………………...........................……………………………..p.391

Table des matières détaillée ………………….................………………………………………...p.403

Sommaire ……………………………………………...........................…………………………………p.408

Liste des œuvres personnelles  (dans l’ordre chronologique) ……………...............p.412

Table des illustrations (dans l’ordre d’occurrence dans le texte) ………… ……...…p.415

Table des œuvres personnelles (dans l’ordre d’occurrence dans le texte)… .…..p.426

Table des œuvres des artistes (dans l’ordre d’occurrence dans le texte)…………p.433

Index des noms propres………………………………………………………...................………..p.437

Index des notions …………………………………………………….......................…………………p.445

Glossaires

                  Glossaire des termes asiatiques………………………………....................……p.448

                  Glossaire des termes musicaux ……….……………………..............…………..p.452

                  Glossaire Informatique ………………....................……………….………………..p.453

Liste de DVD…………………..........................……………..…….…………………………………….p.456

Bibliographie …………….........................……………………….………………………………..……p.457

Les œuvres personnelles citées dans l’ordre chronologique (illustrations)….….p.465

Projets non aboutis……………………………………………......................………………..………p.510